Malgré la manifestation pour refuser la fermeture du lac Tanganyika pendant 3 mois, cette mesure reste inchangeable, et les défenseurs des droits des animaux saluent la mesure.

Fermeture durant 3 mois du lac Tanganyika aux activités de pêche ce lundi 15 mai 2023 dans 4 pays riverains de ce lac soit la RDC, le Burundi, la Tanzanie et la Zambie tel que annoncé par l’autorité du lac Tanganyika.

C’est dans le cadre du Projet LATAFIMA (Lake Tanganyika Fisheries Management) pour reconstituer les stocks des espèces de poissons.

Depuis son annonce, cette mesure a connu des contestations dans presque tous les pays où ce projet va s’exécuter car selon nos sources, aucune mesure d’accompagnement n’a été mise en place par l’autorité du lac Tanganyika.

A Uvira, en province du Sud-Kivu où un grand nombre de la population vit des activités de pêche dans ce lac depuis des années ; une marche pacifique suivie d’une forte manifestation a été organisée ce Jeudi 18 avril 2023, par le Comité Central des pécheurs et mareyeurs d’Uvira accompagnés par les organisations de la société civile pour marquer leur contestation et indignation face à cette mesure.

 

A cette occasion, la coordination de la Nouvelle Société Civile Congolaise axe sud du Sud-Kivu appel les pécheurs à continuer avec leurs activités. Pareil pour la Tanzanie où cette question a été évoqué dans une des plénières, et les élus n’ont pas été convaincu sur la façon dont le projet LATAFIMA sera exécuté dans les pays riverains du Lac Tanganyika.

Les défenseurs des droits des animaux de leur côté saluent la mesure visant à reposer l’exploitation du lac Tanganyika pendant 3 mois.

Kitabwira Rugondera Elysée, un Défenseur des droits des animaux qui s’est entretenu avec nous à ce sujet, ‘‘ Il est temps alors de comprendre que l’exploitation illicite du lac longtemps décriée comme contraire aux droits des animaux n’était pas pris en considération par les gouvernements, d’où cette mesure a sa raison d’être.’’ a-t-il dit.

Selon Mafikiri Mashimango, vice-coordonnateur de la Nouvelle société civile congolaise chargé des activités, les projets demandent que lors de l’ouverture des activités de pêche dans le lac, il faut que chaque équipe puisse encore s’acheter de nouveaux filets. Pour lui, ‘‘ C’est inconcevable compte tenu de la vie des pêcheurs ou de la population. Il est difficile de venir s’acheter des nouveaux filets qui coutent tout au plus 1000 à 1200$. C’est inconcevable ; si non ce projet vient maintenant tuer les gens.’’

Celui-ci ajoute qu’‘‘ il faut savoir aussi que pendant la fermeture du lac pendant ces 3 mois, il y aura des choses qui seront endommagées, notamment, des sticks d’arbres que les pêcheurs utilisent, même les pirogues qui seront endommagés. Sans parler de batteries qui coûtent plus de 1000$ à 1200$. Demander encore aux patrons ou pêcheurs de s’acheter ça, C’est encore grave.’’

Selon lui, la fermeture du lac Tanganyika durant 3 mois, n’est pas vraiment la vraie solution à envisager, mais plutôt, l’autorité du lac Tanganyika doit revenir sur cette mesure et impliquer les parties prenantes pour comprendre les vrais raisons de la diminution des poissons dans le lac pour alors prendre une bonne mesure.

Rappelons que le ministre national de la pêche et élevage a à travers une lettre d’information adressé au premier ministre et chef du gouvernement, instruit aux gouverneurs du Tanganyika et du Sud-Kivu qui gèrent le littoral du lac Tanganyika sous la juridiction congolaise de prendre chacun en ce qui lui concerne un arrêté quant à ce.

Article

3Comments

Add yours
  1. 1
    Mulangaliro Kanena

    La fermeture du lac Tanganyika serait une meilleure solution si une fois toutes les procédures devraient être suivies notamment :
    1. La sensibilisation sur cette question pendant une période très large (de 2022-2023)
    2. La disponibilité des activités en terme de la prise en charge des pêcheurs durant cette période
    3. L’octroi des certains dons/aides en faveur des patrons pêcheurs et pêcheurs
    4. L’octroi des crédits aux propriétaires des équipes lors de l’ouverture du lac qui les permettraient (crédits) de se procurer des nouveaux filets et matériels endommagés.

  2. 2
    Cadeau Angalia

    Cette fermeture aurait ça raison d´être si les Gouvernements des pays riverains auraient pris des mesures d´accompagnement. Ex : S´assurer de la suffisance en stock des produits lacustres afin d´eviter le pire.

  3. 3
    Egide

    C’est bien de stopper les activités de pêche pendant trois mois. Cela permet de pouvoir reconstituer l’écosystème lacustre. Cependant, la mesure souffre de l’absence des mesures d’accompagnement. Voici un questionnement : Pendant les trois mois, qui encadre les pêcheurs, qui prend en charge les besoins de leur famille, comment et avec quoi juguler l’absence des produits de pêche ?

    Voici mon commentaire 👆🏼

+ Leave a Comment